la compagnie noire Index du Forum
la compagnie noire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Chronique 17 : les sous-sols du château...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la compagnie noire Index du Forum -> Taverne -> (coin RP) Chronique de la compagnie noire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Manawyddan
Les officiers

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2010
Messages: 273
Point(s): 108
Moyenne de points: 0,40

MessagePosté le: Ven 12 Nov - 09:45 (2010)    Sujet du message: Chronique 17 : les sous-sols du château... Répondre en citant

CHRONIQUES XVII : LES SOUS-SOLS DU CHÂTEAU. 

 
Depuis plusieurs nuits déjà Kirthgersen rêvait... ses songes étaient agités par des images confuses et évanescentes... Petit à petit d'un sentiment obscur et diffus se fit jour une certitude... celle que quelque chose allait se produire dans les sous-sols du château... 
 
Ce matin-là, il le sentit avant même de le voir réellement... ausi ne douta-til pas de la véracité des ses sensations... Hier encore, un sol nu, irégulier... en ce jour, une pièce, éclairée d'une aura transcendante...un escalier qui semblait s'enfoncer au sein de la terre... 
 
Au centre, il perçut un murmure... comme une voix... mais était-ce vraiment cela ? Le souffle du vent, bruissant dans les feuillages aurait rendu pareillle sonorité... 
 
Dans son esprit, images et sons se bousculèrent... 
 
Tous les membres, un par un, devraient venir en ce lieu... Ils y déposeront un souvenir... un moment passé à "la compagnie noire", une émotion ressentie, une complainte... 
Puis, s'ils sont téméraires, ils s'engageront dans cet orifice, creusé dans le sol, et découvriront... des choses cachées...  les mystères de la "compagnie", la connaissance d'eux-mêmes... leurs peurs, leurs angoisses... leurs attentes... 
 
Ils en sortiront purifiés, une nouvelle naissance... éclairé... Ils posséderont alors un "objet" qui pourra prendre divers formes, même intangibles... et.... 
 
 
Les visions cessèrent... le meneur de la "compagnie noire" voyait s'ouvrir devant lui... une nouvelle porte... 

_________________
Barde de la compagnie noire


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 12 Nov - 09:45 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Missjessica
Les officiers

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2010
Messages: 388
Localisation: Amiens
Masculin Lion (24juil-23aoû) 鼠 Rat
Point(s): 283
Moyenne de points: 0,73

MessagePosté le: Mer 17 Nov - 11:47 (2010)    Sujet du message: Les sous-sols du chateau Répondre en citant

LE SERMENT DU GUERRIER RUNIQUE

A Corellon Larethian ilùvatar  
Ontar vahos quendi  
Varnar  vasamno ar  holindalë  
Pantar vasùlë macar ar sairina  
Siarëg lasta kyermënya  
Amin mentusa nà  mai imbë nowëlya  
Antadh nim tuo matha ninyo cotumaz  
Varya ninyo ndil  quanda men  
Vi erumë or Sascilla na Orogowa  
Vi mar ràva na Mordrakan  
Athan roth morë ar ninquë  
Horya epessë an fëa vaâderthad i umbartar ninyo mindi  
Na nin macil ar nin mendë  
Na  ang, ruin ar  iär  
Na handë certar ar muinar  
Na anwar saelor idar  
Siaré tula  
Amin teliëa urz ant egor paimë  
Annar anvar aderthad  I hildi ar I eldar  
I nâr sairon, ainu, tirn egor pilu  
I nâr arquen, emma, macar egor othar  
Nilme na mel  
Cäne na alkar  
Yaiwe na acharn  
Annar anvar treKirthgersen  vîn matha  
Ar  treEnide vîn  hesto alag   
AlKar ene iônarim!


version française

Ô Corellon Larethian Père de tout 
Créateur du peuple des Elfes 
Protecteur des artisans et des Bardes 
Inspirateur de l’esprit guerrier et de la magie 
Aujourd'hui Ecoute ma prière
Sois bienveillant   dans ta sagesse 
Donne-moi la force de combattre  nos ennemis 
Et de  protéger mes compagnons d’arme en tout lieu 
Des steppes de Sascilla aux montagnes hurlantes 
Des terres sauvages à Mordrakan 
Par delà les couloirs sombres et froids 
Je ferais honneur à l’esprit de solidarité  qui anime notre clan
Par mon épée et mon courage 
Par le fer le feu et le sang 
Par la connaissance des runes et des arcanes 
Par le respect des conseils des Ainés 
Le jour est venu 
Je dois affronter les épreuves Et recevoir ma récompense 
La fidélité par l’amour 
La vaillance par l’honneur 
Le parjure par la vengeance 
Rendons hommage à cette alliance des humains et des Elfes 
Qu’ils soient druides, prêtres, sentinelles ou voleurs   
Qu’ils soient chevaliers,  mages,  guerriers ou éclaireurs 
Rendons hommage a Kirthsgersen notre guide 
Et à Enide notre capitaine intrépide 
Gloire à la compagnie noire ! 
   


 


Parchemin original sur ce lien:

http://www.sendspace.com/file/wupkio


_________________
AlKar ene iônarim! (gloire à la compagnie noire)
Guerrier 70/Chevalier 66/Prêtre intérimaire 60


Dernière édition par Missjessica le Mar 24 Mai - 14:28 (2011); édité 2 fois
Revenir en haut
alex59440
La compagnie noire

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2010
Messages: 208
Localisation: Nord
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 35
Moyenne de points: 0,17

MessagePosté le: Mer 17 Nov - 13:12 (2010)    Sujet du message: Chronique 17 : les sous-sols du château... Répondre en citant

Héros malgré lui

Je viens vous conter l’histoire d’Alex,
Guerrier/Prêtre qui, devant les situations complexes,
Frappe (et soigne) sans peur,
Et peu importe si il en meurt.

Pendant qu’il foulait les terres de la mine du tapage,
Il est venu en aide à un mage.
Sa vie était menacée par le gobelin furieux.
Il n’hésita pas à le soigner, comme il est preux !
Mais ce faisant, le gobelin s’acharna sur lui,
Et l’expédia directement au paradis.

A la quête d’essences dans la nécropole des miroirs,
Accompagné de frères d’armes de la compagnie noire,
Ilsane périt devant l’un des Androliers.
Alex se précipita pour le ressusciter,
Et ce, sans se soucier du danger.
Ilsane, revenant d’entre les morts,
Vint à bout de l’Androlier,
Mais portait sur lui un mauvais sort,
Et Alex, une fois de plus, décédait.

Si ces actes peuvent paraitre héroïques,
Ils ne sont rien comparés à ceux de l’Autel Mystique.
Voulant partir en éclaireur et croyant prendre un raccourci,
Alex ne prit pas l’escalier sur le côté mais sauta devant lui,
Ce faisant, il se coinça dans une caisse d’armes dont il ne savait sortir,
Suscitant chez Thierry et Elvyranda de petits rires.

En route pour le sanctuaire de Kalin depuis longtemps convoité,
Alex voulut se dépêcher car ses compagnons l’attendaient.
Il se jeta dans le précipice,
De la vallée des cicatrices,
Ne se doutant nullement,
Que l’atterrissage sonnerait l’heure de son enterrement.

Malgré ce que l’on pourrait croire,
Surtout après ces quelques déboires,
Alex est fier de ce qu’il est et n’éprouve aucun complexe,
L’hilarité de ses compagnons jamais ne le vexe,
Car même si ces actions reflètent de la maladresse, voire de la folie,
Il n'en reste pas moins un héros malgré lui.
_________________
Alexf : Guerrier (lvl 52)/Prêtre (lvl 51)


Revenir en haut
MSN
corbeau
VIP

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2010
Messages: 69
Point(s): 26
Moyenne de points: 0,38

MessagePosté le: Sam 20 Nov - 20:32 (2010)    Sujet du message: Chronique 17 : les sous-sols du château... Répondre en citant

Je vais au tableau de la guilde, quand une ouverture au sol qui m'était inconnue attire mon regard. Je m'en approche et descend la volée de marche qui s'offre à moi. L'escalier fait un coude et débouche dans une salle souterraine.
En arrivant dans la salle, une image très nette s'est affichée dans mon esprit, celle d'un homme souriant, quelqu'un que je ne connais que trop bien, l'homme le plus heureux du monde.

Avec mon premier trésor, je me suis acheté un petit pied-à-terre, dans les riches quartiers est de Varanas. C'est une chambre mansardée avec des fenêtres qui donne sur les toits ; elle est située rue de bassefons, assez proche des remparts. Une placette en son centre accueille une fois la semaine quelques marchands. La fontaine qui donne son nom à la rue est au bord de cette place. Quand je suis arrivé, il y avait quelques artisans et en particulier deux qui travaillent le cuir, ce qui m'avait incité à m'installer ici. Un maître verrier a son four dans cette rue ; c'est un artiste qui joue avec la lumière et les couleurs : je suis longtemps resté à le regarder travailler, secrètement jaloux. A mon arrivée, le travail du verre était la fierté de la rue.
Avant mon entrée à la Compagnie Noire, je n'étais qu'un chaland comme les autres, mais nos sorties répétées contre les forces démoniaques ont sévèrement mis à mal mon pauvre équipement. Je reviens du Volcan d'Aotulia systématiquement avec une armure en lambeau. Je paie ses réparations par coffrets de pièces d'or. L'homme qui s'occupe de ces réparations est aujourd'hui riche grâce à moi et le travail du cuir est devenu la fierté de la rue, à mon double désespoir. Alors quand cet artisan me voit arriver, il me fait le sourire de l'homme le plus heureux du monde.

Sortant de ma rêverie, je vois un nouvel escalier qui descend plus profondément encore sous le château. En bas, une lumière vive comme le jour m'appelle à elle et en même temps m'effraie, déformation professionnelle sans doute. Je descend quand même, poussé par ma curiosité et tiré par mon faible instinct de conservation.
En bas, il y a une grande plaine bordée de montagnes bleues. J'entends le cri d'un épervier et sourit en le reconnaissant. Cet épervier était mon totem en tant que disciple. Je suis heureux de le voir voler librement, haut dans ce pays où il fait toujours beau. Il me voit et entame une descente aussi lente que longue en spirale. Ce tourbillon de grâce et de lenteur se finit sur mon poing tendu. L'oiseau me regarde un temps, puis se passe la tête sous l'aile. Il tressaille et me montre une plume dans son bec quand il tourne la tête vers moi de nouveau. Je saisis délicatement la plume. Le volatile se met alors à battre des ailes, si fort qu'il soulève la poussière alentours. Je dois fermer les yeux. Alors que je suis aveuglé je le sens prendre son envol. Quand je réouvre les yeux, je ne vois plus qu'un point noir qui vole plus haut. Je regarde la plume dans ma main : un coté est du châtain des éperviers, l'autre est de couleur noir d'encre.

Je remonte alors les escaliers, et dépose cette unique plume contre un mur de la salle souterraine et retourne à l'air libre.
_________________
"le temps passé est mort et le futur n'est pas,
le présent vit et choit de la vie au trépas."
JB Chassignet


Revenir en haut
Léanore
La compagnie noire

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2010
Messages: 247
Point(s): 128
Moyenne de points: 0,52

MessagePosté le: Lun 22 Nov - 22:05 (2010)    Sujet du message: Chronique 17 : les sous-sols du château... Répondre en citant

Le quartier général de la compagnie noire ressemblait un peu à une caserne, les bâtiments s'alignant et s'ordonnant de la manière la plus pratique possible.
Depuis qu'elle y était entrée, Léanore n'avait eu à se soucier de rien. Les missions devenaient son quotidien, petit à petit les habitudes prirent forme.

Comme pour les rouages d'une machine, elle y trouvait sa place, tâchait de s'accorder aux autres mercenaires.
En chacun d'eux, la Gardienne voyait un écho d'elle même, la volonté d'être utile, de servir aux mieux de ses compétences, le désir d'être apprécié de ses compagnons d'arme.
 
Il lui suffisait de mettre un pied devant l'autre, suivre les pas du Capitaine, écouter ses conseils et ceux des officiers.
~ Il y a pire comme vie... vraiment.~
 
A mettre un pied devant l'autre sans regarder où l'on va, on finit généralement par se perdre. Cet escalier descendait en colimaçon, si sombre que la gardienne du tâtonner pour suivre le mur extérieur. Puis vinrent les murmures, et avec eux les doutes...
- Tu es toujours avec eux, vous formez un clan à part...
 
Un... clan ? Des disciples du Lys, il ne restait pas grand monde. Les images vinrent, soufflées par le vent : lorsque l'un faisait défection, les deux autres ne tardaient pas à suivre. Lorsque l'un d'eux était présent, il attirait... aimantait les autres. Ils étaient trois, gravitant les uns autour des autres, magnétisés par un lien que Léanore ne savait définir.
~ Est-ce... mal ? ~
 
- Vous vous isolez, comment pourrais tu faire partie d'une compagnie alors que vous formez déjà un noyau à vous trois ?
C'était vrai et faux à la fois. Elle était peut être plus sensible à l'appel de ses deux compagnons d'arme, Léanore n'estimait pourtant pas négliger les autres membres de la compagnie. Elle ne les voyait pas non plus se cloisonner.
 
~ Il y a bien des couples parmis les mercenaires. Rarement verrez vous Matsuto sans Tadaki, Mirusuki sans Madaja, Wolffi sans Melouille, Charly sans Zaza. Hpcp se laisse volontiers accompagner de Galarina à la nuit tombée, et nul doute qu'il en sera de même pour Eternilus et Crisalise.
Sans qu'il ne s'agisse d'amour, j'ai besoin d'Arannel et de Merine pour me soutenir tout comme j'ai besoin d'air pour respirer. J'ai besoin d'Aoife pour être inspirée, d'Ilsane pour sourire, ainsi les Lys forment l'ossature de mon âme.
Un squelette ne fait pas tout, ainsi laisserais-je volontiers ma vie à ceux qui forment la compagnie noire. Ils sont ceux qui me permettent d'avancer, de vivre, je ne m'isole pas d'eux au contraire, ne suis-je pas prête à partager les rations que je confectionne...
Qui se dévoue pour refaire le trajet, attirer les démons lorsque l'alarme sonne, qui fait entendre sa voix pour un partage plus juste du butin, qui passe volontiers alors qu'il en aurait tout aussi besoin... eux aussi, se sont mis au service de la dernière compagnie franche de Khatovar.
Il n'y a pas plus d'isolement qu'il n'y a de médisance. Tout au plus avons nous chacun nos travers, qu'il faudra accepter en conséquence. ~
 
- Alors nous aime tu ?
La formulation entraîna chez la Gardienne un sourire mi figue mi raisin.
~ Je crains que oui... ~
Ce n'était pas le genre d'aveu qu'on lui arrachait aisément...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:05 (2018)    Sujet du message: Chronique 17 : les sous-sols du château...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la compagnie noire Index du Forum -> Taverne -> (coin RP) Chronique de la compagnie noire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com