la compagnie noire Index du Forum
la compagnie noire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Tourments

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la compagnie noire Index du Forum -> Taverne -> (coin RP) Chronique de la compagnie noire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Léanore
La compagnie noire

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2010
Messages: 247
Point(s): 128
Moyenne de points: 0,52

MessagePosté le: Jeu 24 Fév - 20:50 (2011)    Sujet du message: Tourments Répondre en citant

La taverne de Zedd est calme, son ambiance feutrée. Depuis combien de temps n'y ai-je pas mis les pieds ? Trop sans doute, cette atmosphère me manquait.
Les voix de Shendra et Kahyne donnent vie à la pièce, l'une défile pour l'autre, dans un froissement soyeux de tissus.
Je cherche Arannel et il semble que je viens juste de le manquer.
L'envie de me mêler à leur discussion "chiffon" est grande mais mon inquiétude pour mon amant l'est encore plus.  
 
Je sens et reconnais sa présence dans mon dos avant même de me retourner. Il est comme une ombre qui s'étend au dessus de moi, sa présence est synonyme de tendresse mais je suis sans doute la seule à le percevoir ainsi. C'est l'une des raisons pour lesquelles j'aime tant me jeter dans ses bras, irrésistible dans son costume de taffetas, noir et blanc.
Aujourd'hui pourtant il me repousse, imposant une distance blessante.
Arannel n'est pas d'humeur, il ne s'arrête pas pour prendre un cercueil ou un necrhum ancien, ses pas le mènent vers l'étage.
 
Ce n'est pas très poli de lâcher les filles pour le rejoindre, c'est pourtant ce que je fais. En lieu et place du tissu richement brodé, Arannel revient dans son armure couleur d'obsidienne. Le casque s'orne de cornes inquiétantes, lui couvre tout le visage. Je réalise alors qu'il me fait toujours un peu peur lorsqu'il se met à incarner les porteurs de mort. Je le suis malgré tout jusqu'à l'une des chambres, inquiète quant aux révélations qu'il s'apprête à faire.
 
Arannel fait face à la fenêtre, son armure ajoute à l'impression d'immobilité. Des milliers d'hypothèses se bousculent dans ma tête, part-il au combat avec les armées elfiques ? Est-ce la Main rouge, ou alors son démon intérieur qui le taraude... est-ce un nouvel ennemi... devrons nous fuir à nouveau la cité ?
Je comprends encore moins lorsqu'il ôte son gant, me demande d'approcher.
 
Je tends la main, je voudrais tant prendre la sienne... jusqu'à ce qu'il s'excuse, jusqu'à ce que je sente dans le creux de ma paume le poids de l'anneau d'or blanc.
Quelque chose, au fond de moi, se brise brutalement. Arannel a quitté la pièce sans que je n'esquisse un geste ou un mot pour le retenir. Je ne peux rien faire pour retenir les larmes, la peine est telle qu'elle en est douloureuse, comprimant la respiration en hoquets tremblants.
Qu'ai-je fait de mal, est-ce le démon qui le pousse à se séparer de moi, ou quel danger l'oblige à agir ainsi, ou peut être est-ce tellement plus simple, si simple que je me refuse à l'admettre... que l'amour qu'il éprouvait pour moi n'existe plus.
 
Les larmes ont cessé lorsque je descends à mon tour les escaliers, Shendra et Kahyne me proposent un verre, j'opine sans y penser.
L'alliance roule sur la table, sa jumelle est encore à mon annulaire. Je fixe le morceau de métal artistiquement ciselé et essaie de m'intéresser à leur discussion.
Sans grand succès d'ailleurs, mais les deux femmes ne semblent pas m'en tenir rigueur. Le contenu du verre me brûle la langue, le palais et la gorge, tombe au fond de mon estomac et brûle encore. La tête me tourne, le verre est à nouveau remplit, "c'est du rhum ancien" me précise mon amie.
 
Je vide le second verre, moins amer cette fois. Mon univers tangue dangereusement mais mon cœur semble anesthésié.
Pour quelques minutes seulement, le temps d'entendre une voix par trop familière.

"Ce genre de blessures ne se referme pas avec l'alcool." et moralisateur par dessus le marché, à qui est-ce la faute si je suis dans cet état !
Le front sur la table, je fonds en larmes.

A travers les brumes alcoolisées, il me semble comprendre qu’il désire me parler. La solidarité féminine pousse Kahyne et Shendra à me protéger. Arannel est patient, il insiste poliment.
Je finis par comprendre qu’il désire que je le suive.

Les larmes affluent alors que je subis l’humiliation qu’il m’inflige. Je titube, je tangue, j’évite par un effort de volonté de rendre le contenu de mon estomac. Ma vision est brouillée par les larmes, mes jambes ne tiendront pas, je vais m’écrouler comme une ivrogne, dans mon pitoyable état.

J’aimerais qu’on m’oublie, je voudrais disparaître, je préfèrerais mourir.

Un instant plus tard, ses bras me portent. L’armure est rigide, inconfortable, je me sens faible, nauséeuse, lamentable.
Nous sommes dans la cuisine, je ravale douloureusement mes larmes.
J’attends ses explications, ses justifications, tout en sachant que je n’aurais pas la force de contre argumenter. Combien de fois avons-nous déjà eu ce genre de discussion… ?


« - Regarde moi dans les yeux Ilyn »
Mon regard à moi est brouillé par les larmes et l’alcool. Que dois-je voir, les prunelles de Bhaal ?
Le gant glacé parcourt ma joue brûlante, chassant le sillon salé.
Que dois-je voir… ?
Le contact de ses lèvres, délicat, prudent, attentionné. Ses lèvres qui me font frémir, chaque fibre de mon corps en tremble, électrisé par cette attirance insensée, répondant en écho à l’amour inconditionnel que je lui porte.
Je réalise alors que même s’il me rejette, je ne pourrais m’empêcher de l’aimer…

Son murmure est pour moi une caresse, ses lèvres tout près de ma joue humide, son souffle câlinant ma peau.

« - Ilyn… »
Mon nom, c’est mon nom qu’il murmure… c’est moi qu’il appelle
« - Je viens de faire le pire acte qu’un homme puisse faire… »

Oui… sans aucun doute oui. Tu as brisé le serment d’une vie… J’ai mal…
« - et tout ça pour répondre à une de mes questions…mais… »
Quelle question, quelle satanée question méritait que tu m’infliges pareil tourment ? Réalises tu seulement, à quel point ce geste m’a blessé ?

Arannel ôte son gant gauche, sa main s’ouvre, montrant la véritable alliance.

« - Je n’aurais jamais fait ça… »
La crise de larmes reprend de plus belle, de soulagement cette fois. J’aimerais pouvoir en rire mais je ne peux qu’hoqueter. Je ne comprends pas plus que tout à l’heure, mais j’ai au moins l’assurance que mon âme ne sera pas déchirée ce soir.
Je presse mes poings contre mes yeux pour ralentir ce flot intarissable.
Il me serre dans ses bras et le monde extérieur n’existe plus. Sa présence forme une bulle de sérénité, la fatigue me submerge, mes yeux ne demandent plus qu’à se fermer.
L’armure n’est plus aussi inconfortable tant que je sais qu’elle nous ramène à la maison.

Le soleil est déjà haut lorsque je me réveille, les yeux rougis et gonflés par les évènements de la veille. Je dois faire un effort particulier pour les ouvrir, effort vite récompensé par un spectacle peu commun.

Sur la petite table de chevet, un bouquet de roses bleues scintille doucement.

 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 24 Fév - 20:50 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lliandrill
Les officiers

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2010
Messages: 337
Localisation: Taverne de l'Alamic
Féminin Cancer (21juin-23juil) 龍 Dragon
Point(s): 93
Moyenne de points: 0,28

MessagePosté le: Mer 23 Mar - 16:42 (2011)    Sujet du message: Tourments Répondre en citant

Okay Okay Okay
Récit très émouvant, ça donne envie de pleurer avec Ilyn ^^
_________________
Si j'avance, suivez-moi
Si je meurs, vengez-moi
Si je recule, tuez-moi.

Mon attaque n'est pas physique, je paralyse mes ennemis par ma beauté ^^

Lliandrill (Voleur 53 / Eclaireur 36)


Revenir en haut
Missjessica
Les officiers

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2010
Messages: 388
Localisation: Amiens
Masculin Lion (24juil-23aoû) 鼠 Rat
Point(s): 283
Moyenne de points: 0,73

MessagePosté le: Dim 27 Mar - 05:48 (2011)    Sujet du message: Tourments Répondre en citant

Si Léanore n'existait pas il serait impossible de l'inventer. Comment exprimer ce que l'on ressent lorsqu'elle écrit de si joli textes. Moi je ne peu pas je ne suis pas assez doué pour ça. Juste un truc Léa...continue de nous passionner^^
_________________
AlKar ene iônarim! (gloire à la compagnie noire)
Guerrier 70/Chevalier 66/Prêtre intérimaire 60


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:22 (2018)    Sujet du message: Tourments

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la compagnie noire Index du Forum -> Taverne -> (coin RP) Chronique de la compagnie noire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com